Ciel couvert avec pluies modérées13°C10°C

Saint-Julia de Gras Capou

Le village des légendes

Ce petit village fortifié, perché sur les hauteurs du Lauragais est bercé par l’histoire et ses légendes


Un peu d’histoire…

Un village encore fortifié

Saint-Julia est un petit village perché sur les hauteurs du Lauragais avec une vue imprenable sur la Montagne Noire, les Pyrénées et la plaine de Revel. Les Romains ne s’étaient pas trompés en installant ici leur colonie ! Le village circulaire s’organise autour d’une église surmontée d’un clocher-mur, toutes les maisons sont équipés de silos en sous-sol, le village est protégé par des remparts et la porte fortifiée, porte de Cers qui abrite un « gras capou ».


…et beaucoup de stars

Au cours de son histoire Saint-Julia a vu passer des personnalités de haut rang ! La Reine Margueritte de Valois, dit la reine Margot « Dame et seigneur » de St-Julia, séjourna au village et fit don d’une somme colossale pour restaurer le chœur de l’église. Beaucoup plus tard, à la fin du 19ème siècle c’est un personnage peu connu mais un grand inventeur qui s’installe à St-Julia…Edouard Estaunier, ingénieur des postes et inventeur du mot « télécommunication » !


Légendes ou réalités ?

La 1ère  des légendes donne son nom au village, le « gras capou ». Mais que veut veut dire « gras capou » ? C’est une gallinacé ! Le village était assiégé depuis plusieurs semaines, l’ennemi se voyait déjà gagnant, pensant la population au bord de la famine. Quelle surprise lorsque des bras tendirent des gras chapons « gras capou »  au-dessus des remparts ! Saint-Julia devient alors Saint-Julia de Gras Capou.



La 2ème  légende est à peu de chose près un fait historique. Lors de la Révolution, le district de Revel demande à tout les villages alentours de descendre les cloches des églises pour les fondre. Les villageois de St-Julia, trop amoureux de leur clocher, décidèrent dans la nuit de descendre la cloche et de la cacher. Ils la remirent en place bien longtemps après, et par cet acte détiennent aujourd’hui la plus vieille cloche de la Haute-Garonne (1396)



La 3ème légende fait partie de l’histoire du village. Sous toutes les maisons de Saint-Julia il y a des silos qui permettaient à la population de stocker leurs denrées alimentaires. Pendant les guerres et les invasions, les villageois ont reliés leurs silos les uns aux autres afin de créer des galeries souterraines.



La dernière légende est à l’extérieur village, c’est ce bâtiment à la toiture insolite, datant du 19ème siècle, appelé le Pavillon des roses. C’était un lieu de rendez-vous… galant ! Les hommes du monde au retour de la chasse venait y « galanter », courtiser les dames.


Jessica Conchon

Saint-Juliannaise de coeur

Jessica Conchon

Si vous voulez vous plonger au cœur de la vie du village de Saint-Julia ne manquez pas la Foire au Gras Chapons le dimanche avant Noël !

Chateau de Saint-Julia

01

Le château Exos

L’insolite côtoie le patrimoine

Situé sur l’ancien emplacement de l’école des filles, ce château moderne construit au début du 20ème siècle abrite aujourd’hui des hébergements dans un style très originale et des...

02

Les pigeonniers

Le Pastel créateur de petit patrimoine

La culture du Pastel, sans le savoir, a fait naître un petit patrimoine très particulier, le pigeonnier. A l’extérieur des remparts vous pourrez en voir deux différents.

03

La porte d’Autan

Un point de vue panoramique sur Saint-Félix Lauragais

Dirigez vous vers la porte d’Autan, sortez du village et profitez du point de vue panoramique sur Saint-Félix Lauragais et les Pyrénées.