Ciel dégagé25°C11°C
Vous êtes ici

Les sources du Canal du Midi

Au coeur de la Montagne Noire, là où tout commence

Riche en ressources naturelles, la Montagne Noire dispose de bien des atouts dont Pierre-Paul Riquet a pu bénéficier pour l’édification du Canal Royal du Languedoc.


Les sources du Canal du Midi

Un système inédit classé par l’UNESCO

Le Canal du Midi a une source ? Il ne prend pas sa source dans la Garonne ou dans la Mer Méditerranée ? Que nenni ! L’eau du Canal du Midi ne provient ni des rivières du Lauragais ni de nappes phréatiques mais bien de notre Montagne Noire.



C’est en sillonnant la Montagne Noire que vous pourrez admirer le génie de Pierre-Paul Riquet. Depuis la Prise d’Alzeau jusqu’au Seuil de Naurouze, Riquet a mis au point un réseau artificiel innovant composé de deux rigoles, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1996.


La source du système d’alimentation

Remontez jusqu’à la Prise d’Alzeau à 680 m d’altitude. Là vous pourrez découvrir une chaussée qui dévie une partie des eaux du ruisseau l’Alzeau, dans une rigole baptisée la Rigole de la Montagne. C’est là que se situe LA source du Canal du Midi. Ce site bucolique est agrémenté d’un monument en hommage à Riquet.


Comment cela fonctionne ?

La rigole de la Montagne et autres ouvrages

Depuis la Prise d’Alzeau, à 684 m d’altitude, la rigole de la Montagne flirte avec les courbes de niveau pour descendre doucement le long de son parcours creusé dans le granit. Vous vous en rendrez bien compte en suivant le chemin de service à pied ou à vélo.



3 m de largeur et atteignant 1 m de profondeur, la rigole collecte une partie de l’eau d’une dizaine de rus et ruisseaux jusqu’au Conquet, à 622 m., où s’arrêtait la rigole de M. Riquet. A la recherche de fraîcheur, les aventuriers apprécieront ce parcours sous une magnifique voûte tantôt verdoyante tantôt rougeoyante.



La tranchée du Conquet permet à la rigole de changer de versant. L’eau descend dans le Sor ou poursuit sa route grâce à Vauban qui fait rallonger la rigole de 7 km. La voûte Vauban aux Cammazes à 594 m., est un véritable aqueduc souterrain à explorer. Sensations garanties.



Après la voûte Vauban, la rigole déverse sont flot dans le Laudot qui rejoint le premier barrage artificiel de France, le lac de Saint-Ferréol. Dans son écrin romantique, il permet diverses activités nautiques, la pêche, la rando, la flânerie. Ne manquez pas la superbe gerbe dans le parc à l’anglaise.


Florence et Jonathan

Deux passionnés du Canal du Midi

La prise d’Alzeau, est le lieu idéal pour une balade, apaisante au milieu d’arbres centenaires. Véritable témoignage du génie humain, elle est le point de départ de l’aventure du Canal du Midi.

Barrage des Cammazes

01

Un réseau hydraulique ancré dans son temps

De l’eau à boire ?

Ces ouvrages historiques permettent l’adduction d’eau potable ! Goûtez-là, vous nous en direz des nouvelles !

Vélo au bord de la rigole

02

Jeunes et moins jeunes, une belle balade

Une expérience en famille

Avec son dénivelé faible, la rigole assure une promenade qui ravira toute la famille. A chacun son rythme.

Pêcheur

03

De l’eau, des poissons et des écrevisses !

Vous aimez la pêche ?

Profitez des ouvrages de la montagne Noire pour allier votre passion à l’histoire.

Jusqu’au Canal du Midi

La rigole de la Plaine est un captage sur le Sor. Elle borde Revel pour atteindre les Thomassès : la confluence de la rigole et du Laudot chargé des eaux de Saint-Ferréol. Elle parcourt 38 km depuis sa naissance jusqu’au Seuil de Naurouze.


Des Thomassès à Naurouze

Après les Thomassès, la rigole enjambe plusieurs ruisseaux grâce à de petits aqueducs. Un pont à même été construit pour que la voie ferré puisse passer sous son lit. Jusqu’au lac de Lenclas, la rigole est longée par une voie.



Comme les pèlerins sur le GR 653, les vététistes pourront poursuivre leur route vers le Seuil de Naurouze à Montferrand grâce à cette voie de halage ombragée depuis Revel. Vraiment, les sources du Canal du Midi regorgent de surprises !


La prise d’Alzeau

Située à plus de 680 m. d’altitude, la prise d’Alzeau est le point de départ du réseau artificiel de Pierre-Paul Riquet. Cette chaussée permet de dévier une partie de l’eau du ruisseau dans un canal artificiel appelé la rigole de la Montagne.


La rigole de la Montagne

Mesurant 27 km de longueur, 3m de larguer et 1m de profondeur, la rigole avance à travers le relief de la montagne Noire. Le « chemin de service » est un chemin de promenade idéal ombragé. Il convient à tout le monde.



Lorsqu’il fait chaud, une balade sous son ombrage est un réel délice !


Le bassin du Lampy

Construit dans les années 1780, le bassin du Lampy complète le réseau de Riquet. A cette époque on aménage le canal de Jonction (canal du Midi, canal de la Robine). Ce lac magnifique est encadré par un merveilleux paysage de forêt.



C’est un site romantique où il fait bon se baigner, pêcher, et randonner avec le sentier qui borde le tour du lac ou d’autres chemins comme le GR7…


La Voûte Vauban

Forte de ses 122 m de longueur, cet aqueduc souterrain est un lieu d’amusement privilégié pour les enfants qui ne demanderont qu’à repasser dedans ! Grâce à la « Percée des Cammazes », la rigole de la Montagne atteint son but : le Laudot.


Le barrage des Cammazes

Cette immense retenue de plus de 20 millions de m3 et de 15 km de circonférence régule le cours du Sor. Elle a été construite comme réserve d’eau potable et pour l’irrigation. Une partie des eaux du réseau hydraulique de Riquet y transitent.



Ce barrage voûte mesure 70 m de haut, encore plus haut que le premier étage de la Tour Eiffel ! Ces eaux poissonneuses en raviront plus d’un.


La rigole de la Plaine

Maillon indispensable du réseau de Riquet, la rigole de la Plaine récupère une partie de l’eau du Sor et l’eau de Saint-Ferréol pour mener son contenu jusqu’au canal du Midi.